Appel pour une alternative écologique et citoyenne dans le Loiret

Les élections départementales auront lieu au mois de juin 2021.

Les Conseils départementaux administrent l’action publique dans des domaines essentiels pour le bien-être de la population : solidarité avec les personnes âgées, protection de l’enfance, autonomie des personnes handicapées, insertion de celles et ceux qui connaissent des difficultés sociales, la prévention spécialisée, bref, tout ce qui fait la cohésion sociale entre toutes les populations locales. En outre, les compétences départementales comprennent l’accueil des collégiens, l’aménagement du territoire et notamment le réseau routier, le service d’incendie et de secours, les espaces naturels sensibles, la lecture publique et d’autres actions culturelles et patrimoniales, sans oublier une partie des politiques publiques de l’habitat, du tourisme, etc.

Dans le Loiret, la campagne électorale pourrait se limiter à une reconduction du personnel politique en place qui accumule les mandats sans aucun engagement décisif si ce n’est celui de poursuivre comme avant, ce que le président actuel appelle « suivre la voie tracée par les anciens ». Or, la co-gestion actuelle, toutes tendances confondues, s’appuie sur des schémas dépassés : bâtir des infrastructures, développer une attractivité et un rayonnement économique vides de sens, et finalement miser sur un illusoire « ruissellement » pour que cela bénéficie aux habitants. Malgré un discours vantant l’innovation, les pratiques réelles demeurent clientélistes et refusent toute participation sérieuse des Loirétains aux choix qui les concernent.

Voilà pourquoi nous ressentons plus qu’ailleurs encore ce diagnostic posé par le sociologue Loïc Blondiaux : « Il y a le sentiment aujourd’hui largement répandu chez les citoyens non seulement de ne pas être écoutés, de ne pas être représentés, de ne pas avoir la possibilité même de s’exprimer » (France Inter, samedi 21 novembre 2020). Pourtant, nous voulons nous exprimer à propos des politiques menées par le Conseil départemental, nous refusons une vision comptable qui néglige les besoins des habitants, nous ne voulons plus d’enfant sans avenir ou de personne en perte d’autonomie laissée sans solution, nous dénonçons un endettement excessif destiné à empiler toujours plus de béton au mépris des équilibres nécessaires à la vie elle-même.

Pour faire naître une alternative face aux éternels candidats figés dans le passé, pour construire collectivement le fameux « monde d’après », nous proposons de réunir des citoyen·nes prêt·es à s’engager dans une campagne électorale participative pour renverser la vapeur et engager la transition écologique dans une exigence de justice sociale et de renouveau démocratique.

Des valeurs incontournables nous animent.

Nous voulons un Département engagé et résistant face au changement climatique.
* Apporter des réponses aux urgences environnementales et climatiques actuelles, imaginer la vie de ses habitant∙e∙s au-delà d’un mandat, et aussi permettre aux autres humains et aux générations futures de mettre en œuvre leurs propres aspirations.
* Préserver les ressources naturelles et la biodiversité, réduire l’impact de nos activités pour atteindre une plus grande sobriété et accroître notre confort.
Nous voulons un Département solidaire assurant la dignité de tous.
* Apporter les moyens d’accès aux ressources matérielles, sociales et culturelles nécessaires pour assurer à tou∙te∙s les habitant∙e∙s une vie digne, la protection des plus faibles et la sécurité physique et matérielle.
Nous voulons un Département démocratique, qui redonne confiance en la politique.
* Impliquer les habitants dans l’émergence des idées et des projets, dans la construction des solutions et les prises de décisions grâce à des méthodes inclusives et coopératives.
* Gouverner à une échelle simplement départementale, dans toutes les compétences que la loi confie exclusivement à cette collectivité, sans distinction entre les habitants et notamment sans référence aux circonscriptions électorales.
* Traiter chaque habitante et chaque habitant en respectant sa dignité dans un souci d’inclusion et sans discrimination aucune

Loin des pratiques partisanes, nous voulons élaborer collectivement des propositions conformes à ces valeurs et qu’elles soient ensuite incarnées par des candidates et des candidats dont ce sera l’engagement entier durant leur mandat. La désignation de ces porte-parole pourrait se faire par tirage au sort parmi les personnes volontaires ayant montré la volonté sincère de défendre l’intérêt général et les propositions alternatives construites ensemble.

Nous vous appelons à faire connaître votre envie de bousculer un peu un Conseil départemental enfermé dans ses cantons et bâtir un projet nouveau qui réponde d’un même élan aux aspirations de toutes les Loirétaines et tous les Loirétains.

Robin Arma (Puiseaux), Christophe Bennet (Orléans), Arnaud Bertrand (Chécy), Jérôme Beyler (Orléans), Christine Blet (Orléans), Valérie Bongibault (Orléans), Françoise Bordeaux (Bou), Pierre Boudes (Orléans), Adjib Bouhraoua (Melleroy), Nicole Bouilly (Châteauneuf-sur-Loire), Bruno Coeur (Bou), Marie-Christine Corregan (Orléans), Moïsette Crosnier (La Chapelle Saint-Mesmin), Catherine Dalaigre (Darvoy), Xavier Delaguette (Saint-Jean-de-Braye), Florent Ducloy (Saint-Père-sur-Loire), Thierry Duneau (Olivet), Marc Dupont (Darvoy), Mary Bridget Foucher (Orléans), Gérard Groussier (La-Chapelle-Saint-Mesmin), Bruno Jaunet (Meung-sur-Loire), Michael Jourdain (Châteauroux), Bernard Lafitte (Autry-le-Chatel), Jérôme Lamour (Mardié), Benjamin Lauper (Saint-Jean-de-Braye), Gonéri Le Cozannet (Orléans), Suzanne Le Tirant (Orléans), Monique Lemoine (Châteauneuf-sur-Loire), Claudine Lhomme (Orléans), Paul Marolleau (Ingré), Laurent Marteau (Orléans), Bastien Méchin (Saint-Hilaire-Saint-Mesmin), Nicolas Mire (Orléans), Dominique Pigeat (Donnery), Isabelle Pigeat (Donnery), Michele Planque (Châteauneuf-sur-Loire), David Puntis (Santeau), Philippe Rabier (Orléans), Christian Ravanel (Orléans), Dominique Ronceray (Orléans), Pierre Ropars (Saint-Jean-de-Braye), Magali Sautreuil (Dordives), Isabelle Sauvage (Orléans), Thierry Soler (Orléans), Christophe Vasseur (Orléans), Philippe Verdier (Orléans), Gérard Vesques (Saran), Valérie Vitoux (Boigny-sur-Bionne), Marie-Noelle Vitry (Orléans)